Caissettes de Wassy


Je vous ai déjà  parlé dans un article de ces petites boîtes, les caisses de wassy
que parfois nous avions l’occasion de déguster lorsque nous allions rendre visite en Haute-Marne à  notre grand-mère. J’en garde un tel souvenir de bonheur que j’ai toujours eu envie de pouvoir un jour les déguster de nouveau. Mais Wassy, c’est un peu loin, en Haute-Marne et maintenant, je réside dans le Nord de la France.

Dans les vieux carnets manuscrits de ma mère qui recèlent des trésors, j’ai eu l’immense joie de d
écouvrir la recette et j’ai décidé de vous la faire partager. La réalisation est extrêmement simple.

recette des caisses caissettes de wassy

1 blanc d’oeuf
50 gr d’amandes effilées
50 gr de sucre

Les caisses de Wassy, caissettes de Wassy  Les caisses de Wassy et autres mignardises

Bien mélanger à  la fourchette oeuf et sucre, ajouter les amandes effilées. Et c’est tout… fastoche non ! cuisson 1 h 30 environ à  four très doux (autour de 100°). Attention, la préparation doit rester blanche. A noter que ces petits gâteaux ne se conservent pas très bien, à  manger donc très rapidement mais ce n’est pas un problème !

Le plus délicat, c’est la cuisson et si j’avais voulu respecter jusqu’au bout la recette, j’aurais du contruire les petites boîtes pour contenir la pâte et les cuire dans ces petites boîtes. J’ai utilisé des moules en silicone recouverts d’une feuille de papier sulfurisé. J’ai démoulé les gâteaux à  mi cuisson, puis je les ai mis à  l’envers sur la feuille de papier sulfurisé. Je les ai de nouveau couvert. Promis, une fois, je m’amuserai à  construire les boîtes mais je crois que j’ai quand même certaines limites en cuisine.

Diagnostic : pour être franche, si je me souviens bien du plaisir que nous procuraient les boîtes de wassy,je dois avouer que j’en ai oublié le goût réel. Ce dont je suis certaine, c’est que ces boîtes croquantes et fondantes à  la fois ont fait merveille sur ma table. Elles accompagnaient une assiette de mignardises.

Sur la photo, la merveilleuse tarte citron orange de Pierre Perret, les tout autant merveilleux carrés cheesecake au chocolat de  Graine de Patate (mon premier cheesecake, j’avais un doute sur l’utilisation du St Moret mais je me suis dit qu’après tout, on faisait de merveilleuses préparations avec le beurre salé : c’était un délice, merci froh gy), une sauce anglaise et quelques fruits rouges juste chauffés avec un peu de sucre.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *