Ecorces d’oranges confites

J’ai un tic. Oui, je pense à ces questionnaires auxquels dans mon précédent blog j’ai accepté de répondre où on me demandait mon vice caché. Et bien, j’en ai,  ce sont les écorces d’orange. Philippe, si tu lis ce post, je t’entends d’ici, elle en a plein d’autres…. Oui, mais c’est le seul que je vous révèlerai. Je MANGE les écorces d’orange…. Je peux pas m’en empêcher. Ca fait bien rire ceux qui m’entourent mais s’ils savaient…..

Quand je mange une clémentine ou une orange, subrepticement alors que tout le monde est occupé par sa propre assiette, hop, je donne un petit coup de dent dans l’écorce. Je sais, je sais, quand elles sont traitées c’est infâme. Je me retiens un max, mais un petit peu, je peux pas m’en empêcher !.

Tout ça ça remonte à mon enfance. J’ai toujours mangé des écorces d’orange. Y’avait pas de bonbons à la maison ou très peu, seulement ceux que nous faisions. La friandise, c’était le bocal d’écorces d’orange confites. Y’en avait toujours.
 
écorces d'orange confites

Pendant des années, j’ai essayé d’en faire, mais sans succès. J’obtenais pas le bon résultat jusqu’au jour ou j’ai posé cette question à ma mère : MAIS COMMENT TU FAISAIS ? Fallait y penser hein !!!! Bien sur que je lui avais déjà demandé mais elle était toujours évasive mais là, la dernière fois elle m’a donné la bonne méthode et c’est pareil que pendant mon enfance. Magique !

Il vous faut :

Des écorces d’orange non traitées
Du sucre
De l’eau

Vous devez d’abord prélever les écorces d’oranges, les laver et les faire tremper 3 à 4 jours dans de l’eau froide en changeant l’eau tous les jours. Puis vous enlevez la plus grosse partie du blanc (c’est amer et pas bon) et vous les faites bouillir jusqu’à ce qu’une paille puisse les traverser.

écorces d'orange confites

Vous égouttez. Vous les remettez dans une casserole avec eau et sucre afin d’obtenir un sirop un peu épais. En volume, le sirop doit arriver à mi-hauteur des écorces. Vous mettez sur feu doux et vous laisser doucement réduire mais surtout pas caraméliser. A la maison, ça réduisait tout doucement en plusieurs jours sur un coin de la cuisinière à bois. Je procède aussi sur plusieurs jours quand j’en ai le temps. Je chauffe un peu puis je laisse reposer et je recommence les jours suivants. On obtient alors un truc qui ressemble à la photo ci-dessous.

.écorces d'orange confites

A ce stade, vous envoyez une cuillère de sucre, vous remuez et vous laissez sécher à l’air libre quelques jours. Lorsque les peaux deviennent dures mais pas trop, vous pouvez les enfermer dans un bocal pour en faire un joli dessert : gâteau bon accueil, sarment du Médoc…… ou les déguster comme ça, par simple gourmandise.

 

Print Friendly

Une réflexion au sujet de « Ecorces d’oranges confites »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *