Pommes de terre dauphines

Les pommes de terre dauphines font partie des recettes que j’affectionne particulièrement. C’est un accompagnement de plat de fêtes mais en cette fin d’été, j’ai décidé de me faire plaisir en les servant accompagnés d’une tchoutchouka et d’une petite salade mais je les sers aussi en accompagnement de viandes en sauce….

 

pommes de terre dauphine

Les Ingrédients :

Pate à choux

150 gr de farine
100 gr de beurre
5 oeufs
1/4 l d’eau

Purée de pommes de terre

800 gr de pommes de terre à chair ferme
Sel, poivre, muscade
Huile pour friture

La recette :

Avec les proportions indiquées ci-dessus, préparer une pâte à choux (clic).

Faire cuire les pommes de terre en robe des champs. Huile et eau ne font pas bons ménage. Il faut donc une purée la plus sèche possible. Les éplucher chaude. Eh oui, je sais, ça brûle, il vous faut donc être astucieux. Je m’en sors en piquant une fourchette dans la pomme de terre et en m’aidant d’un couteau pour éplucher. Sitôt vos pommes de terre épluchées, mettez les dans le moulin à purée. (Si vous agissez lorsque les pommes de terre sont froides, vous risquez fort d’avoir une masse gluante et élastique).

Mélanger alors 500 gr de purée avec votre pâte à choux. Surprise, il ne reste presque plus de purée alors que vous aviez 800 gr de pommes de terre. Eh oui, y’a des pertes : faut prévoir, la peau, les germes, les trucs pas bons, ce qui reste sur le presse-purée….
Ajustez sel, poivre et muscade.

A l’aide de deux petites cuillères confectionnez de petits paquets que vous jetez dans la friture (pas trop chaude). Retournez les de temps en temps. Une fois dorez, c’est fini.

Les pommes de terre dauphines peuvent se préparer à l’avance. La préparation étant longue, je prépare les pommes de terre dauphine pour deux repas. Je mets la pâte non utilisée et non frite en vrac dans un bac au congélateur. Je la ressors le jour voulu quelques heures d’avance et je lance la friture.

Je les sers très souvent en accompagnement d’un magret de canard au vinaigre framboisé mais on peut aussi les marier à un plat type goulasch. J’ajoute toujours un petit légume vert à ces préparations.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam *