Tarte à la rhubarbe

La tarte pour moi, ce n’est plus un secret, c’est surtout de  la pâte, des fruits et du sucre. Et la nature chez nous est généreuse, chaque saison a ses propres tartes. En été c’est la tarte aux mirabelles ou celle aux mures, en automne, celle aux pommes et du printemps jusqu’à la fin de l’été, l’irrésistible tarte à la rhubarbe. Il n’est pas une année ou je résiste à ces trois tartes.

Même s’il existe bien d’autres méthodes pour préparer la tarte à la rhubarbe, invariablement, au moins une fois dans l’année, il ma faut celle là, celle que cuisinait ma mère : la rhubarbe doit être très fraîche et blanchie. Blanchir la rhubarbe lui enlève une partie de son acidité mais le blanchiment doit être bref sinon la rhubarbe devient mollassonne La pâte feuilletée est bannie car trop fragile et elle ne s’accorde pas avec le jus qui va s’échapper à la cuisson. Il vaut mieux que la pâte brisée soit une pâte maison pour en contrôler l’épaisseur.

Le dernier impératif, c’est que selon cette méthode, elle doit être mangée très vite, c’est à dire dans les deux heures qui suivent la cuisson mais souvent, je la coupe à la sortie du four ou très peu de temps après car je suis incapable de résister au jus dégoulinant qui en sort que je me garderai bien d’ailleurs de faire absorber par de la poudre d’amandes ou des biscuits comme c’est le cas dans beaucoup de recettes et qui finalement l’alourdissent « caloriquement » parlant. Ceci dit, je la finis parfois au delà des deux heures et je trouve alors que la pâte imbibée du jus est excellente. Au delà d’une journée, elle est vraiment moins bonne.

tarte à la rhubarbeLes ingrédients :

4 beaux pieds de rhubarbe
Sucre
Pâte brisée

La recette :

Il faut d’abord éplucher la rhubarbe et la couper en petits bâtonnets d’une épaisseur de 5 mm environ. On fait chauffer de l’eau jusqu’à ébullition puis on retire la casserole du feu. On jette alors la rhubarbe dedans, on pose un couvercle et on attend que la rhubarbe commence à jaunir. Ça va très vite, quelques minutes seulement, pas plus. Egouttez alors la rhubarbe. Attention, c’est une étape très importante : surveillez bien car si la rhubarbe reste trop longtemps dans l’eau, elle devient informe et perd de son goût.

Etalez votre pâte brisée sur une couche un peu plus épaisse que d’habitude. Foncez votre moule à tarte et déposez dessus les tronçons de rhubarbe. Couvrez généreusement de sucre, c’est grâce à lui en partie que le jus va être abondant. Puis on met au four th. 240° environ jusqu’à ce que la croûte soit dorée.

tarte à la rhubarbe

La rhubarbe n’est pas photogénique et son aspect verdâtre en rebute plus d’un. Il y a une chose que j’ai constaté, soit on la déteste et on ne veut même pas y goûter, soit on l’aime et à ce moment là, on s’en délecte vraiment.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *