Pomme d’amour et Pop Corn : souvenirs d’enfance

Il y a quelques années, ma fille avait l’habitude  de participer à des sorties ou chacun doit faire découvrir un lieu insolite à l’ensemble du groupe. C’est à Dadipark qu’elle les avait emmené et elle avait choisi pour l »occasion d’accompagner son escapade de douceurs d’enfance : la pomme d’amour et le pop-corn caramélisé. Un petit historique avant de vous livrer la recette de ces deux friandises : Dadipark était un parc d’attraction très sympathique et très couru qui a vécu une cinquantaine d’années (de 1949 à 2003) avant qu’un terrible accident ne mette fin à son activité. Les structures ont longtemps été laissé  visibles par le public, ce n’est plus le cas en 2017, année ou je réédite cet article. 

Pop Corn

1 cuillère d’huile de tournesol
Maïs à Pop Corn
Sucre

pop-corn

 

Choisir un récipient en inox (casserole, faitout ou sauteuse) avec un fond assez large. Mettre dedans une cuillère d’huile et 3 grains de maïs puis faire chauffer à feu assez vif en coiffant le tout d’un couvercle (induction, bouton sur 7). Lorsque les 3 grains pêtent, on ajoute une belle poignée de maïs et on repose le couvercle (indispensable si on veut garder quelque espoir d’en manger car le pop corn aime s’évader hors de la casserole en sautant). Les grains vont s’éclater gaiement les uns derrière les autres tout en embaumant votre maison et en diffusant une joyeuse musique.

 

De temps en temps, secouer un peu la casserole. Quand le bruit cesse, saupoudrer généreusement de sucre, laisser sur le feu et tourner avec une cuillère. Le sucre va caraméliser et enrober le pop corn. Retirer du feu avant que le caramel ne vire au brun. Attention, même hors du feu, il continue à foncer un certain temps.

Y’a plus qu’à servir. Ca ne se conserve pas très bien car le caramel a tendance à fondre.

Pommes d’amour

Au moins une pomme
Du sucre (ou du sucre et du glucose – pour 150 gr de sucre, 30 gr de glucose)
Du colorant (facultatif)

pomme d'amour
Avec une râpe, on rend un peu rugueuse la pomme afin que le sucre adhère. On fait un caramel blond. Si on choisit de mettre du colorant, mieux vaut être en possession d’un thermomètre autrement il est très difficile de surveiller la caramélisation. Le colorant se met aux alentours de 120 °. La caramélisation se fait aux alentours de 155°.

Auparavant on a pris soin de planter des bâtons dans la pomme (chez nous des brochettes qu’on plante par 3). Lorsque le caramel est prêt, on tourne très rapidement la pomme dedans. Le caramel doit être encore blond. Ensuite, on a deux solutions : Soit on pose directement la pomme sur un marbre huilé,  soit on la passe rapidement dans un récipient d’eau froide avant de laposer sur un marbre huilé. La 2e solution permet de stabiliser le caramel autour de la pomme et d’obtenir de jolies petites bulles très esthétiques comme sur la photo.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *