Pieds de mouton à la gersoise

Après une semaine passée à la campagne, il était temps pour moi de dire au revoir à ma forêt. Je partis donc une dernière fois  à la recherche de quelques champignons que je pourrais ramener dans la région lilloise mais je n’avais guère  le temps de m’enfoncer bien loin dans les bois. Mon guide avait choisi d’autres horizons. J’allais revenir bredouille quand, tout à coup, au détour d’un chemin, je vis une jolie tâche qui me souriait. Chouette des girolles pensais-je…

pieds de mouton

Mon oeil expert s’aperçut vite de la méprise. Ce n’était que des pieds de mouton. Depuis mon plus jeune âge, j’ai toujours cueilli les champignons. Je les mange depuis peu et je les apprécie énormément.  Voyez-vous, chez mes parents ils étaient tout le temps omniprésents. Or le pied de mouton lui restait dans la forêt, on le boudait : pas assez noble. C’est donc le panier vide que je retournai à la maison.

Lorsque je racontais ma mésaventure, ma mère me dit : « tu aurais du les prendre, on les mange aussi maintenant et certains même les préfèrent à la girolle. » Mon sang ne fit qu’un tour, la forêt n’était qu’à 5 mn. L’affaire était trop belle pour la rater : tous les pieds de mouton étaient au même endroit. Quelques minutes seulement pour tout cueillir… Pas besoin de beaucoup réfléchir l’affaire était entendu.

Ma mère m’avait dit, attention tu dois les cuire dans l’eau sinon ils sont amers, Mme H. me dit : il faut retirer les aiguilles du dessous, c’est ce qui les rend peu goûteux….

Comment les cuisiner ? Quoi de mieux qu’un site de passionné pour prendre une recette : Puget passion. Très bonne idée, ce fut un pur délice.

Les ingrédients :

500 gr de pieds de mouton
3 cuillères à soupe d’huile
1 verre de vin blanc sec
4 cuillères à soupe de crème fraîche
3 gousses d’ail moyenne
2 à 3 branches de persil
sel et poivre
1 pincée de paprika doux
5 cl d’Armagnac

La recette :

Tout d’abord, il vous faut éplucher vos champignons en débarrassant leur pied de la terre et leur chapeau des petites épines mousseuses. Puis il faut les laver et ensuite les découper en fines lamelles.

Faites revenir vos champignons dans un peu d’huile. Les Cuire 15 mn à feu moyen. Ils ne doivent pas roussir. Au bout de ce temps, ajouter le persil haché, le paprika, saler, poivrer et ajouter l’ail haché en fin de cuisson. L’ail ne doit pas griller.

Retirer du feu vos champignons. Dans une casserole, faire chauffer l’Armagnac, le flamber et le verser sur vos champignons. Dans la même casserole, amener à ébullition le vin blanc et le verser sur les champignons. Ajouter alors la crème fraîche. Remettre votre poêle sur le feu et amener le tout à ébullition. Laisser cuire pendant une minute, le temps que la crème fraîche fonde et s’incorpore à votre préparation.

Ce plat s’harmonise parfaitement avec du riz et de la viande de veau tendre revenu quelques instants à la poêle. Personnellement, j’ai utilisé de la noix de veau. Je n’ai pas regretté mon choix.

pieds de mouton à la gersoise
C’est un champignon tendre, pas très fort mais au parfum subtil et délicat. La saveur de ce plat reste très longtemps en bouche. A renouveler dès que possible.
Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *