Tarte au Maroilles

Heureusement que sur ma route, il y a eu Christine et Michèle sinon, cette recette n’aurait jamais vu le jour. Christine est à l’origine de la pâte à pain. Michèle quant à elle, m’avait expliquée que lorsqu’elle ne faisait pas de poulet au wok, de temps en temps, elle jetait sur une pâte feuilletée des tranches de maroilles qu’elle recouvrait de crème fraîche et que c’était excellent.

J’ai mixé les deux conseils et j’ai ainsi obtenu ma tarte au maroilles. Narines sensibles s’abstenir, certains ne se font jamais à cette odeur de pieds qui envahit votre maison après la cuisson. Nous on est fan et on a exporté cette recette d’abord vers la famille,   ensuite vers les amis. Très peu de personnes lui résistent hormis les grincheux tel mon neveu qui se pament d’horreur devant un fromage aux senteurs « un peu » accentuées. Surtout, ne vous laissez pas envahir par tous ces à priori.

 

Il vous faut :

Un demi  maroilles fermier (360 gr)
Un petit pot de crème fraiche (20 cl) d’excellente qualité (celle ci doit fondre à la cuisson pour se mélanger intimement au maroilles, si elle est trop épaisse, l’éclaircir avec un peu d’eau).

Une pate à pain façon Christine faite avec :
200 gr de farine
1 oeuf
1 cuillère d’huile
1 pincée de sel, poivre
12 à 15 gr de levure de boulanger

Sortir la crème fraiche du frigo une heure avant la préparation pour qu’elle se liquéfie un peu.

Étaler la pâte à pain. Retirer la croûte du maroilles (faut pas exagérer quand même). Avec un fil à beurre, couper de fines lamelles de maroilles que vous étendez sur vorre pate. Recouvrir alors les  lamelles de maroilles d’une fine couche de crème.  Si la crème est trop épaisse, l’allonger avec un peu d’eau. Enfourner 10 mn.

C’est prêt quand le maroilles se mélange intimement à la crème, que le tout bouillonne en attrapant une jolie couleur dorée. Bien surveiller, il existe un point de cuisson à ne pas dépasser.

Manger immédiatement et sans attendre cette délicieuse tarte à l’odeur si fine en l’accompagnant d’une petite salade bien fraiche et d’un bon petit vin blanc d’Alsace ou d’une bonne bière

Print Friendly, PDF & Email

Une réflexion au sujet de « Tarte au Maroilles »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *